Newsletter :     |

Edito - N.AM.E 2012

Nouvelle édition du N.A.M.E

Nouvelle édition du N.A.M.E : THE rendez-vous électro de la rentrée.
Une grosse bulle de fun avant d’entrer dans l’hiver.

Les éditions s’enchaînent. On cligne des yeux et c’est déjà un nouveau N.A.M.E.
Mais pas de rythme de croisière ici.

Chaque année, on trépigne et on s’angoisse un peu aussi avant de vous
dévoiler le programme, d’ouvrir la Tossée, d’y faire le gros ménage
d’automne et de vous y accueillir les bras ouverts.



2 clins d’œil.



- Souvenir perso. C’est l’an 2000 et la première édition du DEMF (Detroit Electronic Music Festival).
A cette époque la ville est plongée dans une crise très grave. J’y vais. Ils sont tous là, les « blacks historiques » de la scène techno : Juan Atkins, Derrick May, Kevin Saunderson, Mad Mike et UR… Stars en Europe mais quasi inconnus à Détroit, c’est leur premier festival ici. 
La preuve, ils sont venus en famille : les gosses, les épouses, les grands-mères en mode bibi sur la tête version grand-messe. C’est le final et c’est Richie Hawtin qui va prendre les platines. Devant lui : des milliers de personnes, derrière lui : ses mentors. Il est ému et moi aussi.



- Pour cette 8e édition, on a mis nos papy et mamy en mode fiesta sous le soleil.
Ils ont l’air bienheureux. Une couronne Elisabeth 2, un boa en plumes, des oreilles de lapins dignes des fashion élucubrations nipponnes.

Bref, il semblerait que rien n’empêche les petits grains de folie.

Mettons en commun nos petits grains de folie.


Name 2012 : bienvenue chez vous.

Fanny Bouyagui / Art Point M vous M